Les émoticônes pour mieux se comprendre à l’écrit

A l’écrit, souvent un même mot, sans le sourire qui l’accompagne, exprimera totalement autre chose. Shigetaka Kurita expliquait, dans The Verge, que « si quelqu’un dit « wakarimashita » par exemple, vous ne savez pas si c’est un chaleureux et compréhensif « je comprends » ou un « ok, ça va » plutôt négatif. Vous ne savez pas ce qu’il y a dans la tête de celui qui écrit. » On peut dire que dans une conversation de tous les jours, en face à face, c’est plus facile. De là est venue l’idée de créer des emoji, pour souligner les sentiments quand on écrit un simple message texte via son téléphone.

Les réseaux sociaux asiatiques, qui débarquent en France en force ces derniers mois, sont très friands des « émoticônes » ou « emoji », les « icônes d’émotions » ou … smileys. A lire sur http://www.rfi.fr/technologies/

Leave a Reply