13.000 spectateurs à Dijon pour les quatre opéras de « l’Anneau du Nibelung »

Belle victoire d’un théâtre public dans une ville où l’on n’avait jamais entendu la Tétralogie de Wagner.

Ce n’est pas tant la réalisation artistique, mais l’accomplissement de cette ambitieuse entreprise qui étonne et séduit. Tout « L’Anneau du Nibelung », c’est-à-dire l’ensemble des quatre opéras de la Tétralogie wagnérienne – son prologue, « L’Or du Rhin », et ses trois  « journées », « La Walkyrie », « Siegfried » et « Le Crépuscule des dieux » – soit en tout 14 heures de composition sublime, se représente à Dijon, ramassé en deux journées offrant chacune deux des quatre ouvrages et repris trois fois de suite.

A lire sur http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20131009.OBS0368/der-ring-des-nibelungen-la-bourgogne-conquise-par-wagner.html

Leave a Reply