Le festival du film coréen à Paris

Vingt-trois longs métrages et 22 courts, le festival du film coréen à Paris permet d’élargir notre horizon de connaisance d’une cinématographie qui s’est inspirée du système du CNC français pour soutenir la production nationale. Si les films de Hong Sang-soo, Bong Joon-ho(lire pages I à IV) ou Im Sang-soo (The Housemaid,2010) arrivent régulièrement sur nos écrans, d’autres cinéastes restent inédits en France. C’est le cas notamment de Shin Su-won, auteure du réputé Pluto (photo), un thriller dans une école préparatoire huppée de Séoul où les étudiants accusent l’un de leur camarade d’un crime. On découvrira aussi, au hasard des sélections, Fatal, premier film de Lee Don-ku, cinéaste de 29 ans, sur un violeur se rapprochant de sa victime, ou le polarPerfect Number, de Bang Eun-jin, actrice passée derrière la caméra.

Rens. : www.ffcp-cinema.com, au Publicis Cinéma, à Paris. Jusqu’au 5 novembre.

 

Source : Libération

Leave a Reply