« Pneuma » de Carolyn Carlson : une esthétique parfaite

7112366-pneuma-de-carolyn-carlson-une-esthetique-parfaite

Inspirée par « L’Air et les songes », essai philosophique de Gaston Bachelard, la chorégraphe américaine crée un ballet d’un grande beauté qui ressemble à un rêve éclatant de blancheur.

Une scène paraissant immense dans son dépouillement et baignée dans l’éclat d’une lumière parfaitement irréelle ; un arbre qui flotte dans les airs, et sur un praticable transparent comme du cristal, un homme en habit noir dans l’attitude du penseur, cependant que la silhouette obscure et tragique d’un ange aux ailes repliées erre à l’horizon : les premières images de « Pneuma » (le souffle, l’esprit aérien, en grec ancien) sont très wilsoniennes, ce qui veut dire très carlsoniennes, tant la chorégraphe Carolyn Carlson est depuis toujours la sœur en esthétique du metteur en scène et scénographe américain Robert Wilson.

A lire sur : http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20140321.OBS0725/pneuma-une-esthetique-pas-nouvelle-mais-parfaite.html

Leave a Reply