Intermittents : 150 cinéastes appellent à « de nouvelles négociations »

Après la lettre à Manuel Valls des directeurs de théatres et de scènes artistiques, les cinéastes s’engagent dans le débat sur l’assurance-chômage des intermittents. Dans une lettre ouverte, rendue publique vendredi 6 juin par la Société des réalisateurs de films (SRF), 150 cinéastes – parmi lesquels Pascale Ferran, Laurent Cantet, Michel Hazanavicius, Christophe Honoré et Katell Quillévéré – demandent au président de la République, Francois Hollande, et au premier ministre, Manuel Valls, de « ne pas agréer » l’accord du 22 mars sur l’assurance-chômage, et de « diligenter de nouvelles négociations dans des conditions réellement démocratiques ».
Evoquant le régime alternatif élaboré par les intermittents, les réalisateurs espèrent être entendus « enfin par la gauche aujourd’hui, après dix ans de lutte. Ou sinon, c’est qu’il n’y a plus de gauche, c’est-à-dire plus d’espoir ». Ils ajoutent : « Les arts et la culture sont les meilleures armes contre les extrêmes. Ce sont d’ailleurs toujours eux qui font l’objet des premières attaques lorsque l’extrême droite conquiert le moindre pouvoir où que ce soit. Affaiblir un peu plus les arts et la culture, en des heures aussi sombres, serait la pire et la plus tragique des erreurs politiques. »

Source : http://mobile.lemonde.fr/culture/article/2014/06/07/intermittents-150-cineastes-appellent-a-de-nouvelles-negociations_4433992_3246.html

Leave a Reply