Qui fait mieux que Game of Thrones ou Beyonce?

Depuis le dernier épisode des « Sopranos » en 2007, jamais une série TV diffusée sur la chaîne HBO aux Etats-Unis n’avait réussi un tel carton d’audience : 8,2 millions de téléspectateurs pour le lever de rideau de la dernière saison de « Game of Thrones ». La série déjà culte constitue un modèle de succès artistique, critique, populaire et commercial. Et pourtant, certains YouTubers font encore mieux, dans un parfait anonymat médiatique. Le grand public ne les connaît pas mais ils drainent en ligne des millions de fidèles, qui pour les marques représentent une communauté enviée et courtisée.

Connaissez-vous les rockeurs de « We the Kings » ? Nous, non ! Là encore, nous serions tentés d’écrire, « et pourtant » : quelques jours après la sortie sur iTunes d’un album financé par une campagne sur le site de crowdfunding Indiegogo, le groupe a détrôné Beyonce, qui sans prévenir, avait décidé de lancer son cinquième album sur la plate-forme d’Apple en exclusivité mondiale. Sans les millions de dollars des budgets marketing dépensés par les grands studios et les maisons de disque, YouTubers, Viners et autres créateurs online établissent des records d’audience. Sur leurs plates-formes, ils profitent de leurs vues pour construire leur marque en accord avec leur propre vision.

Ce n’est pas un hasard si depuis 2013 le magazine Billboard intègre les vidéos You Tube dans son célèbre Hot 100. Face à un David comme la sensation Traphik, les Goliath ne sont plus invincibles. Investie par les sponsors et les pros de la com, Vine et ses 40 millions d’utilisateurs a hissé une poignée d’inconnus au rang de stars, à qui les Inrock a consacré un très bon papier le mois dernier. Que ce soit le Californien Zach King qui réinvente la magie en 6 secondes, l’humoriste Britanny Furlan, l’homme-orchestre Nicholas Megalis ou le chanteur de Boy’s Band Nash Grier, ils peuvent tous encaisser jusqu’à 4000 dollars d’un annonceur pour une simple mention sur leur chaîne.

Oublié par les médias et anonyme pour le grand public, ce star system social – avec ses agents digitaux comme Sarah Penna- est devenu pour les marques un fantastique levier d’engagement. Pour le premier réseau mondial de contenu de format court online, Maker Studio, égérie des Millennials, You Tube, Vine et les autres plates-formes digitales de création constituent un nouveau marché complémentaire de la télévision.

Pour en savoir plus : http://www.influencia.net/fr/rubrique/check-in/media,qui-fait-mieux-que-game-thrones-beyonce,40,4582.html

Leave a Reply