Le Festival d’Avignon a évité la catastrophe

« Eh bien, ça n’a pas été simple… mais ça été beau », a résumé Olivier Py à l’issue de son premier Festival d’Avignon, qui s’est terminé dimanche 27 juillet avec le concert poétique des « Têtes raides » dans la Cour d’honneur du Palais des papes. 

Le Festival d’Avignon a bien eu lieu et, à l’heure du bilan, son directeur peut être soulagé d’avoir évité l’annulation totale de l’événement, comme ce fut le cas en 2003 lors du dernier grand conflit des intermittents du spectacle. La première édition d’Olivier Py aura été particulièrement mouvementée, ponctuée notamment de 3 journées de grève contre la nouvelle convention chômage contestée, mais s’en tire avec une jolie étiquette de « militante ».

Voué aux gémonies, le Festival « In » peut se targuer d’avoir conservé son public (90% de fréquentation). Lors du bilan dressé en conférence de presse samedi 26 juillet, Olivier Py a néanmoins souligné une perte financière de 300 000 euros, conséquence de l’annulation de douze représentations. La météo peu clémente aura eu raison de la première du Mahabharata, en plein air dans la carrière Boulbon et interrompu une répétition du Prince de Hombourg dans la Cour d’honneur.

Source : http://mobile.lemonde.fr/culture/article/2014/07/27/le-bilan-en-demi-teinte-du-festival-d-avignon-touche-par-les-greves-et-les-intemperies_4463518_3246.html

http://www.huffingtonpost.fr/2014/07/27/festival-avignon-olivier-py-premiere-edition-bilan_n_5624454.html

Leave a Reply