Les investissements dans le cinéma français en baisse

L’année 2014 ne fut pas un bon cru pour le cinéma français. Malgré les succès de Lucy ou de Qu’est ce qu’on a fait au Bon Dieu, les investissements dans les films français ont reculé de plus de 20 % sur les neuf premiers mois de 2014, selon les chiffres du Centre national du cinéma (CNC) publiés vendredi 14 novembre.

Au total, les investissements ont atteint 678,48 millions d’euros sur neuf mois, en repli de 22,7 % par rapport à la même période de 2013. La baisse s’est ressentie dans les films d’initiative française, c’est-à-dire dotés d’un investissement majoritairement français (– 23,5 % à 536,11 millions d’euros) et les films français à investissement en majorité étranger (– 19 %, à 175,89 millions).

Les tranches budgétaires les plus touchées sont les films coûtant de 1 à 2 millions d’euros, de 4 à 5 millions et ceux dotés d’un budget compris entre 10 et 15 millions. Le devis moyen, sur les neuf premiers mois, était de 4,09 millions d’euros pour les films d’initiative française, soit le montant le plus bas depuis 2010.

LES DISTRIBUTEURS FRANÇAIS PLUS SÉLECTIFS

Même constat de baisse sur le nombre de films agréés. S’ils étaient 193 sur les trois premiers trimestres 2013, il n’y en a qui 177 qui ont obtenu l’agrément cette année, note le CNC. En revanche, sur les seuls films d’initiative française, le nombre de films est, lui, passé de 150 à 131.

D’après le CNC, cette baisse est due au recul du chiffre d’affaires des chaînes de télévision, qui pèse sur les enveloppes qu’elles octroient à la production cinématographique. Les partenaires étrangers (producteurs ou distributeurs) ont eux aussi moins d’argent et les distributeurs établis en France sont plus sélectifs dans leur choix, avance-t-on au CNC.

 

Source : http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/11/14/les-investissements-dans-le-cinema-francais-en-baisse-le-nombre-de-films-aussi_4523938_3246.html

Leave a Reply