La construction d’un marché unique numérique européen

La construction d'un marché unique numérique européen

Dans quelques semaines, la Commission Européenne présentera sa stratégie pour construire le « marché unique numérique européen ».

Les objectifs du marché unique numérique sont les suivants :

  • Permettre à l’Europe de devenir le leader mondial de l’information / communication ;
  • Protéger les citoyens sur Internet, notamment vis-à-vis de la cybercriminalité.
  • Simplifier la législation du e-commerce ;
  • Encourager l’investissement public et privé pour améliorer les infrastructures ;
  • Promouvoir les initiatives liées à l’e-Gouvernement et à l’administration en ligne ;
  • Soutenir l’industrie culturelle et créative ;
  • Briser les barrières nationales liées à la réglementation des télécommunications, au droit d’auteur, à la protection des données personnelles et à la réglementation des ondes radio.

Cette stratégie devra également promouvoir le développement du numérique en Europe. Du coup, les barrières frontalières doivent être levées et les échanges entre les pays de l’Union Européenne facilités. Nous avons tous été confronté à cette situation : quand nous souhaitons accéder à une vidéo et que le message « cette vidéo n’est pas disponible dans votre pays » apparait. Le géo-blocage doit donc être levé en Europe : une vidéo disponible dans l’un des 28 pays de l’Union Européenne devrait être accessible partout en Europe.

L’impact du numérique sur les emplois est également un sujet majeur de la stratégie numérique européenne. En 15 ans en France, 500 000 emplois on été détruits à cause d’Internet, mais 1,2 million d’emplois ont été crées grâce à Internet (étude de l’institut McKinsley). La balance est positive, bien que les emplois crées soient différents des anciens emplois. Ce sont les start-ups et les jeunes entreprises qui génèrent 50% des créations de postes, et l’Europe doit aider ces entreprises à se développer. Tout en accélérant la digitalisation des entreprises – qui a été jusque là trop lente.

La nouvelle stratégie numérique de la Commission Européenne adresse aussi les problèmes liés à la gestion des données, leur protection, leur bonne utilisation et l’analyse. Ce qui implique la formation des professionnels directement et indirectement concernés, mais aussi la mise en place d’un cadre réglementaire pour protéger les données des internautes.

Plus d’informations : www.blogdumoderateur.com

Leave a Reply