Comment bien se présenter, parler de soi quand on est un artiste ?

SePresenter

Qui n’a pas vécu un grand moment de solitude face à cette question “Et vous, vous faites quoi ?”. La réponse est simple, mais il y a parfois comme un sentiment vain de se résumer à une simple profession : “comédien”, “comédienne”, “metteur en scène”… Parce qu’on connaît la question qui suit : “Ha ? Et vous travaillez sur quoi en ce moment ?”. Soit on travaille sur “quelque chose”, et donc on en parle. Mais finalement, n’est-on pas alors cantonné à ce sur quoi on est en train de travailler ? Soit on n’est sur aucun projet précis, et là on bredouille sans assurance “quelque chose” ou on élude la question.

Savoir se présenter, parler de soi, devient presque un art. C’est en tous les cas un tour de passe-passe – chacun le sien – pour se mettre en avant quelles que soient les circonstances et la période professionnelle dans laquelle on se trouve.
Lorsque, en tant qu’auteur dramatique, j’ai eu ma première pièce présentée dans un théâtre, un ami auteur m’a dit : “tu connais la règle : quand tu as une pièce sur scène, toujours avoir un projet en cours d’écriture, toujours en avoir un en cours de production”. C’était histoire finalement d’avoir de quoi faire rêver son interlocuteur, susciter l’intérêt, créer une fidélité. Pas bête. Mais pas toujours possible, à moins d’être dans un bluff total. Ce que beaucoup d’entre nous refusons à faire, par soucis d’honnêteté d’abord, mais aussi souvent par incapacité totale à raconter des bobards !

Dans toutes les rencontres que nous pouvons faire – festivals, avant-premières, cocktails, soirées privées entre “amis” de la profession – on peut donc être amené à devoir se dévoiler un peu plus.

Le mieux donc c’est d’être à l’écoute, confiant, désintéressé et simple, enthousiaste et positif. Penser positif. Parce qu’on sait tous que nos métiers sont difficiles, que l’on est dans un environnement professionnel difficile. Inutile de dire donc que “en ce moment c’est difficile”.

Enthousiaste :

Soit en parlant d’un projet qui vient de se finir (et il s’il s’est fini 3 mois plus tôt, on peut considérer qu’il “vient” de se finir), en expliquant la démarche du réalisateur / du metteur en scène / de l’auteur ; soit en parlant de ses nouveaux objectifs professionnels, d’un besoin de se repositionner, d’une envie de découvertes, de rencontres avec des réalisateurs/metteurs en scène/auteurs découverts récemment.

Simple :

Parler des dernières collaborations, se réjouir des prochaines, du succès d’un film ou d’une pièce. Parler de ce qu’on aime. Pas la peine d’évoquer les collaborations désastreuses ou les projets avortés.

Désintéressé :

Une rencontre se base d’humain à humain. Les projets sont avant tout le fruit de rencontres humaines. D’une rencontre ne naîtra pas nécessairement un projet, ou en tous les cas une envie commune. Inutile donc de penser que, si vous êtes un metteur en scène en face d’un directeur de théâtre, il faut absolument lui plaire. Sans intérêt. Il faut être dans un échange de point de vue avant tout.

Confiant :

Le monde est petit, pas d’inquiétude. Nous nous recroisons tous si nous sommes au bon endroit. Si une première rencontre inattendue ne débouche pas sur un échange de numéro de téléphones, qu’importe. Ce sera pour une prochaine fois.

Et enfin, à l’écoute :

Après avoir expliquer en quelques mots là où vous en êtes, renvoyez la question. “Et vous ? Vous travaillez sur quoi en ce moment” ? L’occasion d’en savoir plus sur la situation de votre interlocuteur, sur sa manière de travailler, de choisir des projets ou des collaborateurs, ses impératifs financiers, etc…

Se présenter, parler de soi, c’est finalement une manière d’être et de se comporter. Connaître son positionnement dans un réseau artistique et relationnel nouveau ou déjà existant. C’est aussi une réflexion sur soi, sur la manière dont on veut être vu et entendu.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous appeler. Nous serons ravis de répondre à vos questions ou de travailler avec vous sur ce point !

Christophe Averlan

 

Leave a Reply