Avignon 2015 : Le journal de bord de Médiane

MerciAvignon2015

Nous avons passé 5 jours en Avignon pour le Festival Off. 5 jours marathon dans les salles obscures du Théâtre.  Nous nous sommes réjouis des spectacles que nous avons vus. Nous avons fait dans l’éclectisme, n’avons jamais suivi nos goûts personnels mais plutôt notre curiosité. Nous avons accepté, avec délice, de nous laisser surprendre, cueillir parfois. Evidemment, nous pourrions dire que nous avons été plus sensibles à certains spectacles que d’autres. Et pourtant, fi des traditionnels coups de coeur ! Quitte à paraître démago – peu nous importe – tous les spectacles que nous avons vu sont ambitieux, généreux et surtout, les acteurs ne s’économisent en rien. Ils donnent, se donnent, nous donnent, et ça nous parvient. Pour notre plus grand plaisir.

Ci dessous, donc, notre journal de bord, jour après jour.

Avignon Off, Super 1ère journée.

 

Le Petit Poilu Illustré« Le Petit Poilu Illustré »
au Théâtre des Brunes avec Alexandre Letondeur et Romain Puyuelo, mise-en-scène de Ned Grugic. Compagnie Dhang Dhang / Coproduction Mise En Lumière

Résumé :
Duo clownesque poétique. Paul et Ferdinand, deux poilus, anciennement artistes de cabaret, reviennent de l’au-delà pour raconter la guerre… Entre humour, burlesque et poésie, ils rejoueront pour nous les grands chapitres de l’Histoire.
Spectacle labellisé par la Mission du Centenaire 1914-18

Notre avis :
Voilà un spectacle tout public intelligent et pertinent, dans la catégorie « pour enfant ». Alors, les enfants de 7 à 107 ans ! En un peu plus d’1 heure, ils reconstituent 4 ans de guerre, du commandement au front, en passant par les tranchées et des manigances politique. Belle écriture donc, belle interprétation, mise en scène ludique (ça reste un spectacle pour enfant).

 

Les Colocs« Les Colocs »
au Palace avec Jean-Marc Keller, Cyril Rosique et Jean Philippe Lagarde.

Résumé :
Depuis 10 ans à l’affiche, cette comédie culte met en scène 3 boulets attendrissants. Robert, un glandeur de premier choix et Jano, un benêt timide, sont montés sur la capitale pour devenir comédiens.

Notre avis :
A l’affiche depuis 2001, vous connaissez certainement cette pièce. Un tel spectacle tient sur l’énergie, l’inventivité, le sens du rythme, et la folie des acteurs. Pari réussi.

 

RiseUp« Rise Up »
au théâtre de la Porte Saint Michel avec Mirabelle Wassef et Séverine Morfin

Résumé :
Performance poétique et musicale à partir de textes inédits en Français des Femmes poètes de la Beat Generation !

Notre avis :
On vous annonçait de l’éclectisme… Une performance engagée, difficile et courageuse, très bien menée par Mirabelle (comédienne) et Séverine (altiste). Une mise en scène inventive, efficace et percutante, une interprétation sans concession.

 

Ensemble« Ensemble »
au Théâtre de la Luna avec Catherine Arditi, Fabio Marra, Sonia Palau et Floriane Vincent.

Résumé :
L’histoire se déroule autour d’un thème aussi inconnu qu’universel : La normalité. Qu’est-ce qu’être normal ? Isabella est une femme déterminée. Elle vit avec son fils Mikele, un jeune homme simple d’esprit, impulsif et généreux. Cette relation fusionnelle entre une mère et son fils nous parle d’attachement, de sacrifice, avec un mélange de tendresse et d’ironie.

Notre avis :
Fabio Marra n’en est pas à sa première tentative. Mise en scène classique, sans grande surprise, c’est le texte et les acteurs qui nous ont portés et émus.  On a été carrément bluffés !

 

HuisClos« Huis clos »
au Théâtre des Brunes avec Esther Bastendorff, Gérard Cheylus, Claude Rochet et Love Bowman,

Résumé :
Trois inconnus se retrouvent enfermés et réalisent peu à peu qu’ils sont en Enfer. Garcin, homme de lettres, Inès, employée des Postes et Estelle, riche mondaine, ne partagent ni les mêmes convictions ni les mêmes goûts. En dévoilant tour à tour leur lâcheté, leur méchanceté, leur manipulation, les affres de leurs âmes, ils ne font qu’attiser les braises infernales. Ils ont beau se débattre, ils sont incapables d’aimer.

Notre avis :
Magnifique texte, ça on le savait déjà. La mise en scène est simple, la direction d’acteur, elle, en revanche, est minutieuse. Et même si on sait comment ça se termine, les comédiens nous tiennent en haleine de bout en bout !

Avignon Off, jour 2 !


Comédies et scènes de ménage, d’hier et d’aujourd’hui.

Oui« Oui »
de et avec Pascal Rocher, Ariane Zantain, et Laurent Hugny, mis en scène par Rodolphe Sand.

Résumé :
Après 8 ans de vie commune, Valérie et Stéphane font appel à un wedding planner pour organiser leur mariage car ils ont enfin décidé de se dire OUI !

Notre avis :
Avant le mariage, faut dire « Oui » ! Et c’est pas une mince affaire. Ca se prépare ! Confrontation sympathique entre un parisien, et un couple qui vit très loin… en banlieue… à 10 minutes de RER ! Le texte est drôle, incisif, vrai.  De la répartie, du caractère, du sexe, et un mariage ! De bonnes idées de mise en scène, de jolis tableaux. Des acteurs sur le fil et en finesse.

 

PourquoiFaireSimple« Pourquoi faire simple »
mis en scène par Charles Meurisse, avec Cyril Aubin, Laurent Hugny, Fabienne Galloux-meurisse, Fabrice Donnio. Auteur : Olivier Levallois.

Résumé :
Fabrice, trentenaire, graphiste, mène une vie bien tranquille… Jusqu’à ce qu’il voie débarquer chez lui un plombier philosophe, sa maîtresse éplorée et son meilleur ami, furieux car il vient d’apprendre que sa femme le trompe avec un professeur de flamenco.

La situation se complique lorsque la porte de l’appartement se coince en plein week-end du 15 août, pour un huis-clos sous très haute tension !
S’ensuit une série de mensonges, de trahisons et de quiproquos qui plongent tout ce petit monde dans une situation inextricable.
Mais, en amour, pourquoi faire simple ?

Notre avis :
Du vaudeville et des amants dans le placard. Ça fuse, ça claque, ça se cache, ça tergiverse. Du Feydeau revisité !

D’ailleurs, Feydeau, parlons-en !

« Hommes au bord de la crise de nerfs »
mis en scène par Raymond Acquaviva. Deux pièces courtes « Hortense a dit : je m’en fous », et « Mais ne t’promène donc pas toute nue » avec Maxime Béhague, Christophe Charrier,Aurélie Frère, Lucas Henaff, Marion Jadot, Jérémie Laure, Quentin Morant,Marie-Camille Soyer, Juliette Storai, Michaël Zito.

Résumé :
“Hortense A Dit : Je M’en Fous”
C’est le couple bourgeois d’un dentiste, avec une clientèle conséquente, qui est sans arrêt dérangé dans les soins donnés à ses patients, par sa femme qui veut absolument que son mari renvoie Hortense, la bonne, car elle lui a répondu  » Je m’en fous ! « .
“Mais N’te Promène Donc Pas Toute Nue !”
C’est le couple politique du député de gauche, qui devrait bientôt avoir le portefeuille de la Marine, mais dont la femme a la fâcheuse tendance de se promener en chemise transparente dans l’appartement, alors que Clemenceau, son collègue à la chambre, habite en face et qu’un journaliste doit venir l’interviewer.

Notre avis :
Une pièce enlevée et échevelée, par une bande de jeunes comédiens, plein d’énergie !

Et puis entre tout ça, on en a profité pour passer du bon temps avec des comédiens. Boire des coups en terrasse, c’est aussi ça Avignon, non ?

Avignon Off, Jour 3 :


Encore une belle journée ! On a commencé par de l’opérette, histoire de se mettre en forme.

 

LES-CONTES-D-HOFFMANN« Les contes d’Hoffmann »
dans une mise en scène de Henri de Vasselot avec Clémence Olivier, Antoine Bacquet, Delphine Cadais, Sophie Lacombe, Pierre Santus,  Pascal Gourgand,  Jean-Marc Savigny, Martin Jeudy et Henri de Vasselot. Spectacle présenté par L’Envolée Lyrique.

Résumé :
… où masques, danses, costumes, décors et instruments virevoltent dans un tourbillon fantasmagorique… Grâce à un remodelage jubilatoire de la dramaturgie, l’oeuvre gagne en réalisme, en fantaisie et en profondeur.
L’attention accordée à la qualité scénique et musicale fait de ce spectacle un pur plaisir.

Notre avis :
On les avait découvert avec Cosi Fan Tutte en 2013, on les a retrouvés avec Offenbach et « Les contes d’Hoffmann » cette année. Du haut niveau vocal et musical. Des artistes pluridisciplinaires (jeu, chant, claquettes…).

Quand-souffle-le-vent-du-nord« Quand souffle le vent du Nord »
Un texte de Daniel Glattauer. Avec Caroline Rochefort et Stéphane Duclot, mise en scène par Judith Wille. Compagnie Talon Pourpre.

Résumé :
Son courrier atterrit par erreur dans la boite mail d’un certain Léo Seigné. Il le lui signale. Elle s’excuse… Après quelques échanges courtois, une correspondance s’engage. Peu à peu, une vraie communication se développe pour donne naissance à une amitié de plus en plus intime.
Ils flirtent et la tentation d’une rencontre réelle naît.
Entre désir, fantasme et humour, cette comédie sentimentale explore avec finesse la naissance du sentiment amoureux.

Notre avis :
Une comédie romantique délicieuse et truculente. On s’est laissé émouvoir. Extrêmement touchant. Belle écriture. Jolie mise en scène. Très belle interprétation, un vrai régal.

 

LoveAndMoney« Love and Money »
Un texte de Dennis Kelly mis en scène par Illia Delaigle, avec Marion Casabianca, Jeanne Carre, Maud Galet-Lalande, Gilles Ollen, Gaël Chaillat, Hervé Urbani, et Thierry Reichmuth .

Résumé :
« Love and Money » : que vaut l’argent dans nos vies, que vaut l’argent dans nos amours ?… Véritable mosaïque à la chronologie inversée, théâtre d’acteurs qui parle de nos vies contemporaines,  » Love and Money  » retrace à rebours l’histoire de David et Jess, de la brutale explosion de leur couple à la demande en mariage. Dennis Kelly y interroge sans juger notre rapport à l’argent, la place que nous lui accordons, la hiérarchisation de nos valeurs, dans un monde où, paraît-il, le bonheur s’achète.

Notre avis :
Superbe scénographie, Superbe direction d’acteurs, superbes acteurs, très beau spectacle !

Et pour couronner la journée, on a terminé par :

LES-LAPINS-En Retard« Les lapins sont toujours en retard »
Mise en scène par David Roussel, sur un texte ciselé d’ Ariane Mourier, Cyrille Garnier, Jean Franco Jean Franco, Yannik Mazzilli, et Aude Roman.

Résumé :
Alice et Sandra sont 2 sœurs jumelles que tout oppose. L’une est amoureuse et rêve d’adopter un dauphin, l’autre est agent secret et collectionne les amants. Si la vie a un sens, elles n’ont pas choisi le même !

Notre avis :
Encore une fois, les acteurs nous scotchent, la mise en scène est efficace et rapide. L’écriture est délicieuse et jubilatoire ! Une auteure à suivre, sans aucun doute. Un spectacle bourré de talents à tous niveaux.

Voilà, et entre tout ça, petit détour à l’apéro du SNES, histoire de se détendre un peu et de faire marcher le bouche à oreille.

Avignon Le Off, Jour 4 :


Bon, les plaisirs se suivent et ne se ressemblent pas (non, il n’y a rien de sexuel là-dedans !).

 

LePetitMonde« Le petit monde »
De la compagnie chinoise San Tuo Qi.

Résumé :
Des chaussettes multicolores qui tentent d’échapper à un pêcheur obstiné, des pantoufles bigarrées qui dansent allègrement, un Phoenix agile aux allures de sac plastique rose fluo, des horloges qui entament quelques pas de tango, etc. Ils sont cinq clowns à animer brillamment ces objets du quotidien pour nous raconter le « Zhuāngzǐ  ».

Notre avis :
Du théâtre d’objets aux jolis tableaux poétiques, drôles, inattendus, tout en douceur…. pour bien commencer la journée.

 

Le-temps-des-suricates“Le temps des Suricates”
De et avec Marc Citti, mis en scène par Benjamin Bellecour, et avec Vincent Deniard.

Résumé :
Oyonnax, accueille ce soir le spectacle Hamlet en tournée. Mathieu et Edouard, les petits rôles attendent dans leur loge. Rien à signaler à part la vie qui semble avancer sans eux. A moins que cette représentation ne leur offre enfin l’opportunité de reprendre leur destin en main…

Notre avis :
Du théâtre comme on aime. Texte subtil, juste, sans concession et pour autant, plein de tendresse. Deux acteurs… bon… comment dire… au top ! Mise en scène intelligente et fluide.

 

Le Cercle de Craie Caucasien“Le cercle de craie caucasien”
Texte de Bertolt Brecht. Mis en scène par Francois Ha Van,  avec : William Dentz, Sophie Garmilla,Stephanie Germonpré, Nathalie Yanoz, Matt Madelaine, Hoël Le Corre,Christophe Pichard, Julie Quesnay, Raphaelle Sahler, Sylvain Savard,Laurent Suire, Automne Lajeat.

Résumé :
Notre pari, sur scène : une table, des marionnettes, de la musique live, et surtout, le corps des comédiens.
Le gouverneur Abachvilli est assassiné. Sa femme fuit, abandonnant son enfant, lui préférant ses robes. Groucha, une servante, le recueille et fuit avec lui, et l’élève. Après un long périple, Groucha sera rattrapée et jugée. Qui aura l’enfant ? La mère biologique ou Groucha qui a sauvé cet enfant ? Émotion et humour se mêlent dans ce chef-d’œuvre de Brecht.

Notre avis :
Une pièce ardue à monter et on en attendait beaucoup. Hé bien là aussi, pari réussi : belle mise en scène, qui nous donne à entendre le texte de manière concrète, simple. Des belles idées, des beaux tableaux… Et 12 comédiens sur scène et au top de leur forme, ça fait plaisir !

 

LesFourberiesDeScapin“Les Fourberies de Scapin”
Un texte de Molière mis en scène par et avec Kader Roubahie, LoloWhy, Grégoire Aubert.

Résumé :
Octave et Hyacinthe viennent de se marier. Léandre s’éprend d’une belle Egyptienne : Zerbinette. Mais voici que le père d’Octave (Argante) et le père de Léandre (Géronte) reviennent de leur voyage, pleins de projets de mariage en tête. Les plans de nos jeunes amoureux se voient donc compromis. A moins que Scapin, le valet de Léandre, touché par l’infortune de nos deux jeunes gens, prépare une manigance : extorquer l’argent des deux pères pour donner raison à la jeunesse. Scapin et ses fourberies servent une noble cause : l’amour ! Scapin, le valet génial, imagine des entreprises apparemment impossibles et fait triompher l’amour et la jeunesse. Une riche aventure, trépidante, survoltée où les comédiens interprètent plusieurs rôles dans une mise en scène inventive.

Notre avis :
Des idées étonnantes. Un traitement moderne tout en restant dans l’esprit de Molière. Des acteurs généreux et époustouflants. Ils portent à 3 les 10 personnages. Une mise en scène astucieuse.

 

Casino“Casino”
Mis en scène par Elric Thomas, avec en alternance Emilie Bourel,Romain Cadoret, Guillaume Darnault, Jessica Goldman, Jean-Paul Loyer, Sébastien Menard, Guillaume Nocture, Pamela Quéméner, Zacharie Saal, et Ludovic Thievon.

Résumé :
Sous la houlette du croupier, 3 joueurs relèvent le défi : donner vie à votre imaginaire dans les différentes salles de ce casino des années 20, le tout ponctué par une musique jouée en live. Savoureux mélange d’écriture et d’improvisation servi par des comédiens aguerris et en interaction avec le public, un spectacle au rythme endiablé pour le plus grand plaisir de tous !

Notre avis :
Alors, eux, c’est des ouf outsiders complètement barrés ! Du spectacle d’impro, de la vraie, garanti sans trucage. Du direct, du live. Bluffant.

Avignon off, jour 5 et dernier jour


Des petits bijoux en ce début de journée, avec

 

ZIGZAG“Zigzag”
Mis en scène de Xavier Lemaire, et avec Xavier Lemaire,  Isabelle Andreani et Franck Jouglas. Par la Compagnie des Larrons.

Résumé :
ZIGZAG, c’est un certain regard sur la mise en scène avec en support la 1ère scène du Médecin malgré lui de Molière, c’est une conférence déjantée et mouvementée qui réserve bien des surprises… Une façon de voir la mise en scène à travers le trou de la serrure, une occasion de soulever le rideau de la création d’un spectacle et de comprendre les enjeux du choix d’un metteur en scène dans un spectacle ludique, enjoué et surprenant!

Notre avis :
Spectacle ludique, intelligent, drôle, avec des acteurs généreux et polymorphes ! Une très belle surprise !

 

Caravane“Quand je serai grande… Tu seras une femme ma fille« 
De et avec Catherine Hauseux, mis en scène par Stéphane Daurat. Présenté par la compagnie Caravane.

Résumé :
Etre une femme. Avec les rêves que l’on avait petite fille. Avec les rêves que l’on a pour nos filles.
Quatre personnages. Inspirés de nombreux entretiens avec des femmes de 18 à 92 ans. Quatre parcours individuels, de portée universelle. Quatre générations de femmes, incarnées par une seule comédienne. Un spectacle touchant par sa générosité et sa justesse, et qui parle …de liberté.

Notre avis :
Superbe boulot d’écriture, à partir d’entretiens de femmes d’aujourd’hui. C’est touchant, juste, essentiel. Tout le monde devrait voir ce spectacle de la Compagnie Caravane !

 

OnMarcheSurLaTête“On a marché sur la tête »
Mis en scène et avec David Legras, avec Denis Barré, Walter Hotton, Laurent Richard. Compagnie de l’Instant Volé.

Résumé :
Un homme, révolté devant les injustices, croit avoir trouvé la solution pour une meilleure répartition des richesses. Osant se dresser face à la volonté de Zeus, le héros quichottesque va alors tenter de renverser l’ordre établi. C’est dans une Grèce antique en crise (déjà !) qu’Aristophane s’inquiétait du péril qu’encourait la démocratie, alors naissante. Aujourd’hui, à l’heure où prospèrent les inégalités – ferments de tous les obscurantismes – cette farce utopique, transposée dans l’univers contemporain, nous offre un réjouissant exutoire.

Notre avis :
Aristophane intemporel, dans le mode de la farce.

 

LeProjetPoutine“Le Projet Poutine”
Spectacle de la Compagnie Fracasse. Un spectacle de et avec Hugues Leforestier, avec Nathalie Mann.

Résumé :
Au sommet de son pouvoir, Poutine sait qu’il pourrait tomber à tout moment : crise, conflit désastreux, qu’importe, les Russes ont le sang chaud. Pour parer à toute éventualité, il contraint une opposante, procureure générale, à dévoiler ce que serait un dossier à charge. Une procureure qu’il a connue par le passé. Mais les choses vont prendre un tour imprévu…

Notre avis :
Instructif et cruel. Un duo qui nous emmène dans les affres du pouvoir d’une dictature. Un repas qui se mange froid.

Merci à tous ceux que nous avons rencontrés, été voir, vus, revus, découverts, redécouverts pour ces moments d’échanges, de partage, d’émotions !

 

Leave a Reply